Groupement Forestier d’Investissement (GFI)

Pourquoi investir dans un GFI(1)
Diversifier Actif réel décorrélé des marchés financiers Optimiser Exonération d’IFI sans limite de montant ou de durée(2)   Transmettre
75% d’abattement sur les droits de successions ou de donations, sans limite de montant(3)
Les avantages fiscaux ci-dessus ne sont pas automatiques, ils dépendent de la situation de chacun qui doit être examinée individuellement. Il est recommandé de limiter le montant de l’investissement dans ce fonds à une partie de réduite de ses actifs financiers. Ce placement s’inscrit dans le cadre d’une diversification.
(1) Groupement Forestier d’Investissement (2) L’investissement dans le GFI n’est pas pris en compte dans le calcul de l’assiette taxable de l’impôt sur la fortune immobilière sous réserve de détenir moins de 10% des parts ou des droits de vote et en contrepartie d’un risque de perte en capital. (3) Cet abattement s’applique sur la valeur des forêts françaises détenues par le Groupement, pas sur la trésorerie.

Quels sont les principaux risques associés à cette solution ?

  • Risque de perte en capital : le GFI n’offre pas de garantie en capital ; ce type d’activité connaîtra les évolutions et aléas du marché de la sylviculture.
  • Risque d’exploitation et sur les revenus : exposition à un risque de perte, lié notamment à la variation de la production en qualité, en volume et en valeur, le prix du bois n’étant pas constant dans le temps. En outre, l’exploitation forestière est soumise aux aléas climatiques tels que les tempêtes, le gel, la grêle, les incendies et, de manière générale, les catastrophes naturelles ainsi que les risques phytosanitaires. Le Groupement est également exposé à un risque de perte de marchés et risque de mévente du produit des coupes de bois, lesquels peuvent dégrader les revenus.
  • Risque de liquidité : la liquidité est fonction des demandes de souscription ou d’acquisition de parts enregistrées par la Société de Gestion. Aucune garantie ne peut être apportée sur le délai de revente des parts ou sur le prix de cession.
  • Blocage des parts : l’attention des souscripteurs est attirée sur le fait que, en contrepartie d’avantages fiscaux, leurs fonds sont soumis à une contrainte de blocage. Les investisseurs potentiels sont invités à consulter leurs propres conseils préalablement à leur investissement dans des parts de GFI, notamment afin d’appréhender leur situation fiscale particulière. La législation fiscale en vigueur à ce jour est susceptible d’évoluer.

 Source : Brochure commerciale du GFI.