Obtenir des revenus complémentaires

Il faut investir dans un placement et réduire ses impôts

IMMOBILIER

Immobilier locatif

L'immobilier locatif : Il vous permet de vous constituer un patrimoine immobilier tout en obtenant des revenus complémentaires. Il s'agit d'un investissement à long terme que vous pouvez réaliser avec ou sans apport en utilisant l’effet de levier du crédit. Différentes solutions s'offrent à vous et certaines disposent d'avantages fiscaux.

Vous pouvez également louer une chambre de votre résidence principale à un étudiant, si vous résidez dans une ville universitaire où les tensions sont vives sur le marché locatif, comme à Paris, Aix-en-Provence, Bordeaux, Lille, Lyon ou Toulouse et que vous disposez d’une chambre meublée et inoccupée d’au moins 9 mètres carrés avec si possible une salle de bains attenante.

Alors, vous pouvez la louer à un étudiant avec un bail réduit à 9 mois, comme l’autorise la législation. Et, atout de taille, en deçà d’un plafond de prix au mètre carré, les loyers perçus ne seront pas imposés. Pour 2020, ce plafond a été fixé à 190 euros par an en Île-de-France (soit 15,83 euros par mois) et à 140 euros en province (11,66 euros par mois).

Dans la capitale, la location d’une chambre de 12 mètres carrés peut vous rapporter 2.280 euros par an, net d’impôt. Sinon, les loyers sont à déclarer dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

Vous pouvez également vendre votre résidence principale en viager sans déménager

Continuer à vivre chez soi, disposer à sa guise d’un capital, bénéficier d’un complément de ressources jusqu’à la fin de ses jours : pour un retraité, le viager relève de la formule miracle.

À condition toutefois de ne pas avoir de descendants ou d’avoir mené cette opération en plein accord avec eux. C’est pourquoi ce dispositif, inscrit dans le Code Napoléon, retrouve aujourd’hui ses lettres de noblesse.

Certes, dans la transaction, la valeur de votre bien subira une décote, l’acheteur n’en ayant pas la jouissance et ne percevant pas de loyer. Cette décote est de l’ordre de 50% si le cédant a 70 ans et de 40% à 80 ans.

La valeur occupée se décompose ensuite entre le bouquet (c’est-à-dire le prix payé lors de la signature) et une rente à vie (indexée sur l’indice des prix hors tabac). Plus le bouquet est important, moins la rente est élevée et vice-versa.

 

SCPI

Les parts de SCPI : Elles peuvent offrir une rentabilité moins importante que la location meublée, cependant elles sont plus accessibles, vous n’avez aucun souci de gestion, réduisez le risque de vacance locative et mutualisez les risques. C'est le choix de la tranquillité et d'un revenu stable et régulier ! En outres, acquérir des parts en usufruit vous permet d'améliorer leur rentabilité sur une durée déterminée.

Un ticket d’entrée accessible à partir de quelques centaines d’euros, des revenus réguliers qui se maintiennent autour de 4% l’an sans souci de gestion, le tout avec des potentialités de plus-values : dans un environnement marqué par la baisse sensible des rendements obligataires et la volatilité élevée des cours de Bourse, les SCPI font figure de valeur refuge, en affichant un couple rendement/risque intéressant.

Leur objet, rappelons-le, est d’acquérir et de gérer, avec l’épargne collectée auprès des particuliers, un patrimoine immobilier affecté à la location (article L. 214-114 du Code monétaire et financier). Ce faisant, la société redistribue chaque année à ses associés, sous forme de dividendes, les loyers perçus, déduction faite des frais.

 

Besoin de conseils pour mener à bien votre projet immobilier ?

Nos conseillers relèvent du statut d'agent immobilier et vous éclairent sur les points essentiels à la réussite d'un projet immobilier !

FINANCIER

Epargne retraite

Les solutions d'épargne retraite : Placer votre argent sur ces contrats vous offre un avantage fiscal immédiat et vous permet d'épargner sur le long terme en vue d'obtenir un capital ou une rente à la retraite, venant compenser la baisse de vos revenus.

Vous avez choisi de cotiser durant votre vie professionnelle à l’un des dispositifs facultatifs d’épargne retraite, alors, il est temps de profiter des sommes accumulées. A de rares exceptions près, les prestations de retraite revêtent toutes la forme de rentes viagères.

Autrement dit, l’organisme auprès duquel vous avez souscrit le contrat s’engage à vous verser un revenu régulier jusqu’à votre décès.

En contrepartie, le capital ne vous appartient plus (il est aliéné). Pour convertir le capital en rente, il est appliqué un taux qui dépend de trois paramètres : l’âge de l’assuré, l’espérance de vie et un taux technique qui repose sur les revenus financiers futurs.

PEA

Gérer un portefeuille d’actions à gros dividendes

Sur la période 1968-2018, les dividendes ont représenté plus de 30% de la performance des actions françaises.

Avant d’investir, vous devez tenir compte de la solidité financière de l’entreprise et de sa capacité à augmenter ses profits dans le temps. Pour optimiser votre retour sur investissement net de prélèvements fiscaux et sociaux, pensez à investir via un plan d’épargne en actions (PEA) exonéré d’impôt après cinq ans de détention.

Le PEA assurance : Il s'agit d'un produit d'épargne parmi les plus intéressants du marché alliant les avantages du PEA (exonération totale d'impôt sur le revenu sur les plus-values après 5 ans) et du contrat de capitalisation. Après 5 ans, vous pouvez arrêter d'investir en actions tout en conservant votre enveloppe de capitalisation pour bénéficier d'une rente viagère ou de tout ou partie de votre capital exonérés d'impôt sur le revenu.

Après cinq ans de détention, la sortie en capital du PEA n’est pas la seule option, contrairement à une idée reçue. Elle peut aussi être réalisée sous forme de rente.

Pour calculer le montant de la rente, la compagnie d’assurances s’appuie sur plusieurs paramètres, notamment l’espérance de vie du bénéficiaire et les conditions de marché pour placer le capital.

Avec une constante : plus le bénéficiaire est jeune et plus la rente versée sera faible. Pour une personne de 65 ans, qui dispose de 100.000 euros sur son PEA, le taux de conversion, c’est-à-dire le rapport entre la première rente annuelle et le capital de départ, tourne actuellement autour de 3,5%. Dans ce cas, la rente de départ s’établira à 3 500 euros (3,5% x 100.000 euros).

Cette rente issue du PEA bénéficie d’un avantage fiscal important : elle est exonérée d’impôt sur le revenu. Mais elle reste soumise aux prélèvements sociaux sur une fraction de leur montant, qui dépend de l’âge du bénéficiaire (40% entre 60 et 69 ans, par exemple).

Rachat d'assurance-vie

Le rachat programmé d'assurance-vie : Le rachat partiel ou total de votre contrat d'assurance-vie vous permet de récupérer une partie ou la totalité de votre épargne placée sur ce contrat.  L’idéal est de disposer d’un contrat multisupport d’une durée supérieure à huit ans, puis de procéder chaque mois, voire chaque trimestre (c’est vous qui décidez en fonction des possibilités offertes par votre contrat) à des rachats partiels. Durant la vie de ce dernier, les gains ne sont pas fiscalisés. Lors d’un rachat, seule la plus-value acquise est imposable. Selon le montant du rachat et la durée du contrat, vous pouvez obtenir des revenus complémentaires faiblement fiscalisés.

L’imposition sera limitée dans la mesure où les gains bénéficient d’un abattement annuel – hors prélèvements sociaux – de 4.600 euros (pour les personnes seules) ou de 9.200 euros (couples mariés ou pacsés). Au-delà, selon l’option choisie par le bénéficiaire, les produits sont soumis à l’impôt sur le revenu ou à un prélèvement forfaitaire libératoire au taux réduit de 7,5% (versements réalisés avant le 27 septembre 2017).

Besoin d'aide pour bien développer votre patrimoine financier ?

Nos consultants sont des conseillers en investissement financier (CIF) agréés par l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Les placements qui distribuent des revenus

Rentabilité 2020 Risques Fiscalité Souplesse Commentaires
Actions à dividendes élevés 2 à 7% Aléas boursiers. Dividende soumis au PFU (30%) ou à l’impôt sur le revenu. Vente toujours possible, mais risque de moins-values. Privilégiez la détention via un PEA.
Assurance vie (fonds en euros) 1 à 3% pour notre sélection Garantie en capital. Intérêts très peu fiscalisés et abattement après huit ans. Mise en place possible de retraits programmés. Pour des revenus réguliers en toute sécurité.
Livrets à taux boosté . 1 à 2% Faibles. Taxés au PFU (30%) ou à l’impôt sur le revenu. Retrait possible à tout moment, mais pénalisé. Placement d’attente, pour quelques mois
Immobilier locatif 3 à 7%, selon l’emplacement Impayés de loyer. Abattement de 30% si les loyers perçus sont inférieurs à 15 000 €. Très peu de souplesse. Investissement de long terme. La flambée des prix a réduit les opportunités.
Obligations d’État Moins de 1% Hausse des taux. Taxés au PFU (30%) ou à l’impôt sur le revenu. Risque de perte en capital en cas de revente avant terme. Faible espoir de rendement actuellement.
Obligations du secteur privé Selon la qualité de la signature Hausse des taux. Taxés au PFU (30%) ou à l’impôt sur le revenu. Risque de perte en capital en cas de faillite de l’émetteur. Les taux se sont fortement resserrés.
SCPI de bureaux et commerces 3 à 5% Mauvaise gestion. Fiscalité favorable en cas de détention via l’assurance vie. La liquidité via l’assurance vie est meilleure qu’en direct. Sensibles aux cycles économiques.
Viager immobilier Selon votre âge Impayés. Fraction taxable selon votre âge (30% à partir de 70 ans). Logement aliéné. Impossibilité de revenir en arrière. Solution de dernier recours.
La Bourse et l’immobilier locatif sont les placements les plus utilisés par les particuliers qui cherchent un complément mensuel de revenu. L’assurance vie est souvent utilisée pour financer des dépenses exceptionnelle (voiture, voyage, bateau…). Le viager immobilier n’est intéressant qu’après 70 ans et de préférence pour les épargnants sans enfants.

DÉFISCALISATION

Impôt sur le revenu

Réduire votre impôt sur le revenu : De nombreuses solutions de défiscalisation, d'épargne ou d'investissement vous permettent de réduire l'impôt sur vos revenus afin d'en tirer pleinement parti.

Vous avez pour objectif de réduire votre impôt sur le revenu ?

Nos conseillers ont le recul et une expertise globale nécessaires au bon déroulement d'un projet de défiscalisation.